Derrière le blog captivant et le profil Instagram éponyme Ernstjetztse cache Ernst Merkinger, auteur et aventurier autrichien talentueux.

Nous trouvons que sa devise, traverser la vie « avec plaisir et sérieux », est une excellente source d’inspiration et l’avons donc invité à venir parler montagnes et petit déjeuner avec nous, afin de savoir d’où vient son amour des sommets.

#1 Que représente la montagne pour toi ?

Pour moi, les montagnes ont quelque chose de sacré, elles exercent une attraction magique. Cela tient sans doute au fait que mes émotions s’apaisent sur le chemin qui mène au sommet et que mon ventre gargouillant sait que la difficile randonnée, la sortie à ski ou la virée à vélo seront récompensées d’un Kaiserschmarrn, d’une Kaspressknödlsuppeou d’un Germknödelà l’arrivée au refuge.

#2 Quel est ton petit déjeuner 100 % tonus préféré avant de partir en montagne ?

J’aime la diversité : des plats à base d’œufs au thé vert, du porridge au pain noir grillé avec du saumon en passant par le Kaiserschmarrn, sans oublier les gaufres au maïs garnies de fromage de chèvre ou de brebis, etc. Si l’on adapte encore un peu à l’occasion et qu’on se lève tôt pour prendre pleinement le temps de petit déjeuner, plus rien n’entrave, selon moi, une journée emplie d’énergie.

 #3 Qu’est-ce qui est indispensable à toute excursion en montagne ?

Une bonne gourde remplie d’eau de source fraîche. Il est en revanche tout à fait possible d’oublier son iPhone à la maison.

#4 Quelle leçon de vie peut-on apprendre en montagne ?

Connaître toute la force qui réside dans le calme de la nature me rappelle constamment à quel point il est important de cultiver au quotidien ce calme, cet état d’être, que ce soit par la méditation (p. ex. du scan corporel) ou le yoga. ET cela me rappelle que nous sommes dans l’obligation de protéger ce paysage culturel – mots-clés changement climatique et déchets plastiques.

#5 Quelle est ton expérience la plus marquante en montagne ?

Mon expérience LA plus marquante m’attend encore, je pense – les 23 et 24 février, j’aurai le plaisir de dessiner des courbes hors des pistes avec l’équipe de Verival, les gagnants du jeu-concours et Stephan Goergl à Lech am Arlberg, en terrain vierge. Néanmoins, les nombreuses rencontres et discussions avec les personnes croisées lors de mes marches à pied de Vienne à Marrakech ou du Grossglockner à Trieste, au bord de mer, m’ont laissé un souvenir impérissable.

#6 Et pour terminer : qu’est-ce qui est le plus important, le sommet ou le chemin pour y parvenir ?

Pour moi, les deux vont de pair en raison de leur importance. L’arrivée au sommet a clairement quelque chose de très satisfaisant, en particulier à cause de la vue. Je pense d’ailleurs à l’instant au panorama que l’on a du Schafberg sur tout le Salzkammergut. Pourtant, l’arrivée au sommet ne serait rien sans le chemin, ou plutôt sans la décision de se mettre en chemin, d’où son importance toute aussi grande, à mes yeux.

Celles et ceux qui ne connaissent pas encore Ernst ratent quelque chose ! Sa notoriété remonte à 2017 et à son pèlerinage de Vienne à Marrakech, qu’il a documenté sur Instagram. Depuis, il a aussi retracé ses expériences dans un livre et il encourage ses milliers d’abonnés et de lecteurs sur Instagram et son blog à vivre une existence plus durable et consciente. Quand il parle de lui, Ernst raconte que ce qu’il est ne se résume pas simplement à son activité de pèlerin : il est jongleur, charmeur, sale gosse, yogi, adepte de la méditation, randonneur à ski, artiste de la scène, masseur. Un homme en évolution permanente, un vagabond, et bien plus encore. Pour nous, son blog et sa page Instagram valent absolument un détour… ou dix !